Lettre sur l'histoire de Joan Anderson
EAN13
9782840499282
ISBN
978-2-84049-928-2
Éditeur
Séguier
Date de publication
Collection
L INDEFINIE (1)
Nombre de pages
208
Dimensions
18,7 x 13,5 x 2 cm
Poids
232 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Lettre sur l'histoire de Joan Anderson

De

Traduit par

Autres contributions de

Séguier

L Indefinie

Indisponible

Ce livre est en stock chez 40 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander

Autre version disponible

Le texte culte qui a inspiré Kerouac pour Sur la route : une lettre fleuve signée Neal Cassady, celui qui allait devenir le héros de son célèbre roman.Une relique perdue pendant plus de 60 ans – miraculeusement retrouvée et enfin traduite en français.
" Le plus grand morceau de prose que j'avais jamais vu " : telle est la réaction de Jack Kerouac lorsqu'il reçoit, un matin de décembre 1950, une longue missive fiévreuse qu'il s'empresse de baptiser Lettre sur l'histoire de Joan Anderson. Une poignée de pages éblouissantes signées Neal Cassady, son " frère de sang ", celui dont il fera, sous le nom de Dean Moriarty, le héros flamboyant de Sur la route. Seize mille mots libres et cadencés comme une improvisation de jazz, tapés en rafales à la machine. De l'aveu même de Kerouac, ils inspireront le style spontané de son célèbre roman... Mais qui est Joan Anderson, dont le souvenir hante cette confession ? Une jeune femme à la beauté incandescente que Cassady a rencontrée par un hiver glacial, dans les rues de Denver. La lettre conte leur histoire d'amour, récit tour à tour drôle et poignant, où le sexe, l'alcool et la mort qui rôde auront tous leur rôle à jouer... Convaincu de tenir un chef-d'œuvre, Kerouac tente de le faire publier. Mais très vite, les feuillets sont égarés, et pendant plus de soixante ans, on les tiendra pour disparus à jamais. Jusqu'à ce que, récemment, ils soient redécouverts – leur énergie intacte, et d'une fascinante modernité. Ce texte au destin incroyable, réchappé du temps et de l'oubli, est traduit en français pour la première fois.
S'identifier pour envoyer des commentaires.