The Beatles
EAN13
9782915126754
ISBN
978-2-915126-75-4
Éditeur
Éditions du Layeur
Date de publication
Nombre de pages
238
Dimensions
30 x 29 x 2 cm
Poids
1833 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier
Indisponible

Ce livre est en stock chez 24 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
Un beau livre illustré dans la collection Cover sur le groupe le plus célèbre du monde de la musique populaire. Pour tout savoir sur leur histoire et leur discographie.
Encore un livre sur les Beatles ! Vous n'en avez pas marre ? Alors, déjà : non. Et en plus, celui-ci est différent.Parce que, pour une fois, un ouvrage examine, éclaire et évalue la discographie complète des Beatles, mais aussi de leurs quatre membres en solo après la séparation – même s'ils ne cessent de se croiser ! – jusqu'à aujourd'hui. Une œuvre prodigieuse, dont on n'a jamais fini de faire le tour. Près de 150 albums, rassemblés en 120 entrées : les disques officiels en studio, en concert, les compilations, les rééditions augmentées, les coffrets inédits, les hommages, etc. Le tout superbement illustré par une multitude de pochettes.Ce livre est l'occasion de redécouvrir certains classiques (qui a vraiment écouté les six disques, truffés de prises alternatives, de la réédition de Sgt Pepper en 2017 ?), d'en découvrir d'autres un peu hâtivement négligés lors de leur sortie, de renverser certaines idées reçues (tel album unanimement considéré à tort comme raté, ce que personne n'a jamais pris la peine de vérifier) mais aussi, quand il le faut, d'appeler un chat un chat : oui, John Lennon, Paul McCartney, George Harrison et Ringo Starr ont fait de mauvais disques, vous saurez lesquels et pourquoi.Le tout est découpé en chapitres parcourant les six décennies couvertes par cette discographie pléthorique et – souvent – géniale : les sixties flamboyantes, les seventies bien commencées et mal terminées, les eighties difficiles, les années 1990 et l'apothéose de la nostalgie, et enfin le XXIème siècle, époque étonnante où Paul et Ringo n'en finissent plus de donner des concerts et d'enregistrer des albums, parfois très bons !Car si la séparation des Beatles, en avril 1970, avait scellé le sort des sixties, si l'assassinat de John Lennon en décembre 1980 avait définitivement tué le rêve (d'une hypothétique reformation) et si la mort de George Harrison en novembre 2001 semblait avoir bouclé l'affaire, l'histoire n'en finit pas de se prolonger. Qui aurait cru que les trois survivants retourneraient en studio dans les années 1990 pour créer de nouveaux morceaux ? Qui aurait parié sur une nouvelle jeunesse de McCartney au XXIème siècle ?
S'identifier pour envoyer des commentaires.