The Corpse Queen
EAN13
9782362315268
Éditeur
Castelmore
Date de publication
Collection
Fibs
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

The Corpse Queen

Castelmore

Fibs

Indisponible

Autre version disponible

Un thriller historique sombre et résolument féministe

Alors que sa meilleure amie Kitty vient de mourir dans des circonstances
mystérieuses, Molly Green, orpheline de dix-sept ans, découvre l’existence
d’une tante dont elle ne savait rien.

Richissime, Ava est disposée à prendre la jeune fille sous son aile... à
condition que celle-ci soit prête à en payer le prix. Car Ava a bâti sa
fortune en pillant des tombes pour revendre les dépouilles à des étudiants en
médecine avides d’apprendre la chirurgie. Et elle veut que Molly l’aide à se
procurer les corps.

Or à Philadelphie dans les années 1850, une jeune fille non mariée n’a que peu
de perspectives. De plus, Molly est bien décidée à remonter la trace de
l’étudiant qu’elle pense être l’assassin de Kitty. Elle accepte donc et
découvre son nouveau métier... mais surtout, les leçons d’anatomie du docteur
LaSalle, qui vont la fasciner. Mais à cette époque, aucune femme n’est censée
étudier pour devenir chirurgienne. Et alors qu’un meurtrier sévit en ville et
que la mort de Kitty reste impunie, la poursuite du savoir devient pour Molly
une danse... mortelle.

« Bien écrit, intelligent et résolument sombre... ce roman immersif, aux
accents de Frankenstein, évoque la misogynie, les disparités socioéconomiques
et les normes sociales à l’époque des débuts de la chirurgie moderne. » -
Publishers Weekly

« Sombre. Étincelant. Dangereux. The Corpse Queen est délicieusement macabre
et incroyablement décadent. Vous allez tomber sous le charme de Molly, dont
l’esprit vif et la détermination sans faille l’aident à se frayer une place
dans un monde dominé par les hommes. Un roman cinématographique, intelligent
et captivant ; je l’ai dévoré d’une traite. » - Kerri Maniscalco, autrice de
Stalking Jack the Ripper, bestseller #1 du New York Times

« L’intrigue est menée tambour battant, parmi les effluves de pourriture des
morts, jusqu’à sa conclusion aussi satisfaisante que surprenante. Si la fille
de Poe avait écrit une histoire, ce serait celle-ci. » - Kirkus Reviews
S'identifier pour envoyer des commentaires.