Conseils de lecture

Lomig

Sarbacane

19,50
par (Libraire)
6 février 2017

Métro, boulot, dodo...

Fodyl mène une vie rangée, routinière et ennuyeuse, à l'instar de son travail, qui consiste à assister les demandeurs d'emploi. Mais dans cette fiction ( l'est-elle tant que cela) les chômeurs sont pestiférés et cette soit disant aide relève d'avantage de la répression. Des évènements marquants vont poussser Fodyl à s'interroger sur le sens de son existence...
Un dessin en deux teintes, le bleu clair apportant un peu d'espoir dans la noirceur de sa vie, pour un point de vue sur notre société.
BD Adultes. Par LOMIG, Chez Sarbacane.


Sur la piste de Ganesh

1

Sarbacane

12,50
par (Libraire)
6 février 2017

Namasté !

Une nouvelle série en BD avec Namasté, l'histoire d'une petite fille partie en voyage en Inde avec ses parents. Mais Mina, lors d'une escale, descend du train en pleine nuit, pensant avoir vu Ganesh. La voilà partie pour l'aventure, à la recherche de ses parents.Une jolie histoire de voyage et d'amitié, à la sauce Korma. Dès 7 ans.


par (Libraire)
2 février 2017

L'enfance de la guerre

"LE GARCON QUI COURAIT", de François Guillaume LORRAIN.
L'histoire du premier coréen à avoir remporté le Marathon aux Jeux Olympiques de Berlin en 36, alors que la Corée est occupée par le Japon.L'auteur, avec une dizaine de romans à son actif, dresse ici le portrait d'une jeunesse coréenne qui tente de s'opposer à l'occupation japonaise. Kee Chung va démarrer son '" entrainement" en tentant de sauver sa famille, puisquil doit courrir chaque matin pour attraper un train et aller acheter des pastèques pour les japonais.
Un livre primé, un livre sur l'histoire du sport, sur l'histoire de l'Histoire, une histoire de transmission, de générations.


16,90
par (Libraire)
2 février 2017

Le déluge

LES PLUIES, de Vincent VILLEMINOT.
On ne présente plus Vincent Villeminot ( Instinct, Réseaux, U4,...).
Et je n'aurais rien à ajouter non plus sur le style de l'auteur, clair et accrocheur. En effet, l'histoire nous embarque dès la première page, le récit est palpitant.
La couverture, magnifique, nous laisse présager d'une romance, une idylle sous les tropiques.
Il n'en est rien, ou presque.
Les héros du roman, le jeune Kosh, son petit frère et leurs amis-voisins, vont affronter un véritable déluge. Ils pleut depuis 8 mois sur leur village et dans la région, et les autorités vont bientôt donner l'ordre d'évacuer. Kosh, d'une famille d'éleveurs de vaches, attend ses parents qui doivent rentrer et va se rendre compte qu'il a pris la mauvaise décision de les attendre. Il a désormais libéré les animaux pour qu'ils s'échappent et s'en sortent, regroupé les jeunes ( dont un bébé), et lorsque ses parents arrivent enfin, les eaux submergent le pont sur lequel ils ont engagé leur voiture... Kosh voit ses parents engloutis sous ses yeux. Pour les enfants, la course contre les eaux a commencé.
Un film catastrophe (des envies d'adaptation M.Villeminot?);
Où il est aussi question d'exode, de peuple qui fuit pour sa survie...


11,00
par (Libraire)
2 février 2017

Jeu, Set et Match !

Isabelle Pandazopoulos est l'auteur du très remarqué " La décision" ( sur le déni de grossesse d'une adolescente).
L'histoire de "DOUBLE FAUTE" est celle de 2 frères, espoirs du tennis. Ludo, le fils prodige, chouchou de son père, et Ulysse, également très bon au tennis mais qui vit dans l'ombre de son frère. Ulysse ressent beaucoup de jalousie et de mépris pour son frère, même s'il y a beaucoup d'amour entre eux. Leur éducation est basée sur la dureté du père-entraîneur, les journées intenses rythmées par les entraînements et la rivalité.
Le premier drame qui survient dans la famille est la "décision" d'Ulysse d'arrêter le tennis. Il va ainsi rompre l'équilibre familial et s'éloigner de son frère.Mais ceci n'est rien à coté de ce qui va faire basculer l'ensemble de la famille : Ludo s'écroule en plein match et sombre dans le coma.
Le style de l'auteur est toujours aussi percutant, sans faux semblants. Elle sonde l'âme humaine et dévoile les (re)sentiments réels des protagonistes : la difficulté des rapports père-fils, la rivalité, la jalousie, l'imcompréhension aussi.
Il s'agit ici bien sûr également d'une mise en lumière de la vie des futurs champions et de l'abnégation qui leur ai demandée.
Intense.