1, Ladies with guns

Olivier Bocquet, Anlor

Dargaud

  • Conseillé par (Libraire)
    30 avril 2022

    Un western féminin comme on en voit peu !

    Dans le grand Ouest, les femmes n'ont qu'à bien se tenir si elles veulent survivre. Cinq femmes que tout opposait vont s’unir pour sauver une petite fille noire, enfermée dans une cage de fer. Un Billy the Kid avec comme personnages principaux : une citadine, une Indienne, une Noire et une prostituée en fuite. Un sacré groupe, qui va devoir survivre et trouver de l'aide pour sauver leur jeune amie de son propriétaire.
    Une ambiance décapante grâce à ce petit groupe épatant, adroit avec les armes et dans lequel chacune a une motivation pour ne pas être arrêtée par le shérif !


  • Conseillé par
    17 février 2022

    Un western qui donne la belle part aux femmes !

    "Ladies with guns" c'est l'histoire de cinq femmes que rien ne lie.
    Une bourgeoise anglaise, une indienne d'Amérique, une jeune esclave noire, une instit à la retraite et une prostituée.
    En effet, qu'est-ce qui pourrait lier ces femmes entre elles si ce n'est leurs conditions de femmes?
    Nous voilà plongés dans un western où la gente féminine est à l'honneur. Où l'entraide est le seul moyen de se protéger contre la folie du monde des hommes.

    Une BD prenante, avec de magnifiques couleurs et où le regard des personnages fait passer des messages intenses.

    Un dessin qui donne vie à ses protagonistes.
    Des nanas prêtes à tout pour survivre.
    Un petit couché de soleil (pour le côté poor lonesome cow-girl).
    Bienvenue dans "Ladies with guns".


  • Conseillé par (Libraire)
    11 février 2022

    L'Ouest sauvage au féminin , enfin !!!

    Si vous aimez les BD qui jouent avec le mythe de l'Ouest Sauvage, les rebondissements et les personnages hauts en couleurs, alors vous ne pourrez qu'être conquis.e par ce 1er tome qui narre la rencontre fortuite mais heureuse de 5 femmes.
    Kathleen Parker, londonienne pure souche, va se retrouver rapidement veuve sur la route qui devait les mener elle et feu son mari à la mine qu'ils avaient achetée, histoire de changer de vie (elle va être servie); elle va trouver sur son chemin et en très fâcheuse posture Abigail, une jeune esclave noire ; elles n'ont rien en commun si ce n'est leur sexe et une bonne dose de courage et d'à propos ; vont venir se greffer aux 2 premières Chumani, une indienne pleine de haine pour les Blancs, Daisy McCormick, une ancienne institutrice pas bégueule et Cassie Coltrane, une prostituée en cavale.
    Ce 1er opus contient les références chères au genre - saloon et mère maquerelle, bazar tenu par un épicier antipathique à souhait, irruption d'indiens au milieu d'un convoi charriant des citadins venus chercher l'aventure, bureau du shérif pas trop shérif, gros malfrats pleins de soupe mais habiles du fusil.
    Face à tout cela et à pire encore vont se dresser ces 5 femmes qui vont se rencontrer au fil des pages tout à fait par hasard (ouais, enfin, pas complètement non plus sinon Bocquet ne serait pas plus scénariste que je suis réalisatrice...).
    Côté illustration, c'est du même tonneau : enlevé et expressif ! Anlor donne à chaque personnage une gueule bien à lui et accompagne à merveille les pointes d'humour semées de ci de là.
    Pour tout public ados-adultes !


  • Conseillé par
    2 février 2022

    Ladies with guns

    Une jeune épouse d'un colon anglais, une indienne à la tribu décimée, une esclave noire en fuite, une maîtresse d'école à la retraite, une prostituée afro-américaine.

    "Ladies with guns" est l'histoire de la rencontre détonante entre cinq femmes qui en ont assez d'être des victimes toutes désignées dans l'univers violent et machiste du Grand Ouest américain. Des femmes qui décident d'en découdre? Ça cogne et ça fait du bien.

    Un scénario original et un dessin aux couleurs explosives viennent dynamiter les codes du western pour notre plus grand plaisir. Ébouriffant et jouissif, on attend la suite de ce western iconoclaste avec impatience.


  • Conseillé par (Libraire)
    20 janvier 2022

    Jouissif et décapant !

    C’est bien un album « western ». Un charriot de pionniers est attaqué par les indiens. Dans le saloon les cow-boys avinés jouent leur paie sous le regard de vieilles prostituées blasées et décharnées. Une silhouette noire d’un mercenaire mexicain menace la ville. Certes, mais les temps ont changé. Les codes aussi. Alors le shérif, loin du regard viril de John Wayne, est un pleutre garçon, maigrichon et peureux. Les hommes de main sont plutôt fébriles et faiblards devant la violence. Et les Sept Mercenaires sont devenues Cinq Ladies, sans armes, quoique, mais tellement efficaces.

    Elles sont cinq comme les cinq doigts de la main. Les voilà rapidement avec par ordre d’apparition: Katleen, une anglaise de « bonne famille » comme on dit alors, venue chercher avec son mari l’or de l’Ouest américain. Elles est un peu … décalée. Ensuite, Abigail, une très jeune amérindienne, qui a voyagé en faisant rouler sa cage dans laquelle elle a été emprisonnée. Emouvante et déterminée. Et puis il y a Chumani, une amérindienne, seule rescapée de sa tribu, qui tire à l’arc avec une précision diabolique. Mystérieuse et partagée. La quatrième, plus âgée mais terriblement humaine se dénomme Daisy, une ancienne institutrice irlandaise, à qui il ne faut pas la faire. Enfin, surgie de dessous la couverture d’un charriot, la noire et mystérieuse, Cassie, « pourvoyeuse de plaisirs », lasse de regards lubriques des hommes en mal de jouissance. Lucide et un brin cynique.

    Cinq caractères dans cinq physiques opposés, qui remplacent avantageusement Yul Brynner, Steve McQueen ou Charles Bronson. A travers l’histoire de leurs rencontres improbables dans cette mythique conquête de l’Ouest, Olivier Bocquet, grâce à un scénario original et virevoltant, déconstruit malicieusement les mythes masculins de l’épopée américaine par l’humour, en jetant un regard amusé sur ces petits bonhommes au révolver facile mais au courage déliquescent. Ces cinq femmes racontent aussi les avatars d’une conquête moins noble que le récit officiel américain. Une esclave violée, une indienne orpheline, une prostituée désabusée qui savent aussi à leur manière se défendre et montrent à l’occasion des qualités que l’on ne prête habituellement qu’aux seuls hommes. Avec un bonus: elles manient, volontairement ou non, en plus de l’arc, du balai ou de la dynamite, un humour ravageur, qui peut éclabousser de sang les plus dangereux des mercenaires.

    A ce scénario original et tonitruant, il fallait un dessin aussi pétaradant. Anlor fait exploser les pages, alternant planches classiques avec des cases qui éclatent comme des éclats de verre sous l’effet de la dynamite. On en prend plein les yeux et il faut vite tourner les feuillets pour éviter de recevoir un éclat.

    Cinq femmes qui défraient la chronique, bouleversent l’ordre des choses et finalement finissent recherchées sur les célèbres affiches « Wanted ». Alors, après ce premier album très réussi, le lecteur n’a qu’une envie, celle de rapidement les retrouver mais libres. Libres de nous faire sourire et de nous faire rêver dans de nouvelles aventures.


  • Conseillé par (Libraire)
    16 janvier 2022

    Genial

    La découverte western de ce début d'année. Le Far West, cinq femmes qui en ont assez de subir leur vie, voilà les ingrédients de cet album haut en couleurs en tempéraments explosifs et en règlements de compte musclés.
    Un incontournable de la rentrée.

    Florence