Une femme au téléphone

Une femme au téléphone

Carole Fives

Folio

  • par (Libraire)
    20 juin 2018

    Un monologue digne d’un vaudeville

    Au bout du fil, il y a Charlène, la soixantaine. Elle laisse des messages incessants à sa fille. Ce court récit est un véritable journal intime du quotidien d’une mère envahissante, dépressive, excessive et parfois attachante. Un monologue digne d’un vaudeville, drôle et caustique à
    la fois.


  • 4 juin 2018

    Allo allo

    « Jamais je n’ai autant ri. Toujours drôle, touchante, émouvante. De la dynamite de bonne humeur. »
    Voilà ce que dit Bernard Pivot de ce livre.
    Alors, soit on n’a pas le même sens de l’humour, soit je ne suis pas très réceptive en ce moment, mais ça m’a superbement agacé. C’est de l’humour plutôt noir et grinçant qui m’a à peine fait sourire.
    C’est la suite, sans interruption, de tous les messages qu’une mère a laissé sur le répondeur de sa fille. Un très long monologue.
    Elle passe des flatteries aux reproches, des plaintes à l’euphorie, des geignements à l’exaltation, exerce un véritable chantage affectif. Un véritable envahissement à distance
    Elle m’a semblée particulièrement égoïste, extravagante, parfois amusante, mais rarement sympathique.
    Il faut quand même reconnaître que c’est à peine caricaturé. Des mères comme ça, ça existe !
    Comme sa fille, je n’aurais pas eu souvent envie de décrocher, mais j’ai quand même eu malgré tout envie d’écouter ces messages jusqu’au bout.


  • par (Libraire)
    15 mai 2018

    Une femme au téléphone ou bien ma mère au téléphone. Cette femme qui m'appelle et à laquelle je ne dis presque rien car chacun de mes mots est interprété, noué, torturé dans son esprit, comme notre relation d'ailleurs;
    Une comédie puissante car bien tragique !

    A ne pas manquer

    Elisabeth