Dans la forêt d'Hokkaido

Dans la forêt d'Hokkaido

Éric Pessan

École des Loisirs

  • par (Libraire)
    1 mars 2018

    Passionnant

    Qu’est-ce qui peut lier un jeune japonais abandonné dans une forêt par ses parents et une jeune adolescente à l’autre bout du monde ?
    Beaucoup de mystère, un brin de fantastique, un roman qui nous tient en haleine jusqu’à la dernière ligne.

    Lu par Céline.


  • par (Libraire)
    19 janvier 2018

    Un roman incroyable !

    Julie a la santé fragile... Tous les soirs elle fait un rêve récurrent, elle devient un petit garçon qui s'est perdu dans la forêt...
    Seul, sans à boire ni à manger.
    Comment Julie va-t-elle s'échapper de ce rêve ? Qui est ce mystérieux petit garçon ? Que vont-ils devenir ?

    Des personnages attachants et terriblement déterminés ! Une histoire à ne pas manquer.

    Coup de cœur de Lou.


  • 20 décembre 2017

    Nominé Prix Sorcières 2018 catégorie CARRÉMENT PASSIONNANT MAXI

    Un cri horrible de peur, de douleur, réveille la maisonnée. Le cri est né du rêve de Julie : elle est un petit garçon, seul, perdu, abandonné dans la forêt de Hokkaido au Japon. Julie a des dons un peu spéciaux, seul Elliot son ami est au courant. Mais cette fois ses dons mettent sa vie en danger : chaque fois qu'elle s'endort, elle est le garçon perdu, luttant pour sa survie, et au réveil, elle sent combien la nuit l'a éprouvée. Elle dépérit au rythme de l'enfant à l’autre bout du monde, laissant les médecins démunis. On est plongé dans cette forêt dense et sombre, on sent l'angoisse, le désespoir, la faim. Plus le temps passe, plus on a peur pour le garçon comme pour Julie. Elle seule peut les sauver. Mais que peut-elle faire à des milliers de kilomètres du Japon, s’affaiblissant davantage chaque jour ?… L'auteur s'est inspiré d'un fait divers, l'histoire de Yamoto, 7 ans, abandonné quelques minutes pour le punir. Mais le temps qu'on fasse demi tour, l'enfant a disparu. Il sera découvert six jours plus tard. Eric Pessan, hanté par cette histoire avait envie d’explorer les liens qui nous unissent à de parfaits inconnus, cette capacité à se mettre à la place d'autrui et à être affecté par les mille drames qui se déroulent dans le monde. Entre rêve et réalité Eric Pessan réussit le pari de rendre crédible immédiatement cette histoire improbable, avec talent et émotion.


  • par (Libraire)
    24 octobre 2017

    Un roman fort à la limite du surnaturel

    Julie se réveille en hurlant en pleine nuit à cause de l'horrible cauchemar qu'elle vient de faire. Elle se trouve à la lisière d'une forêt, dans la peau d'un petit garçon japonais que ses parents viennent d'abandonner parce qu'il n'était pas sage. Elle ressent fortement ses émotions et ne parvient pas à réprimer cette peur intestine. Que se passe-t-il ? Un roman fort à la limite du surnaturel qui nous fait vibrer du début à la fin. Coup de cœur ! A partir de 14 ans.


  • par (Libraire)
    18 septembre 2017

    Avis de recherche...

    Julie, 15 ans, perçoit dans son sommeil la detresse d'un petit garçon, perdu en pleine forêt de Hokkaido, au Japon. A travers son ressenti, car elle est totalement " connectée" au petit bonhomme, elle comprend qu'il a été abandonné là, comme un chien au bord de la route, par son père, qui a alors poursuivi sa route en voiture. Très vite, Julie SAIT qu'il ne s'agit pas d'un rêve.... Alors quand elle apprend qu'il y a en effet un petit garçon perdu en forêt de Hokkaido, elle s'implique corps et âme dans la survie du petit, en attendant que les secours, dépéchés sur place, le retrouvent. Mais à 10 000km de là ( elle est en France) rien de bien simple, quand l'enfant se meure de faim et de soif, seul dans ce monde hostile, dangereux, peuplé d'ours. Julie a un don de télépathie, et elle ressent tout ce que le petit garçon endure, elle même atteinte d'une fortte fièvre et d'hypothermie. Qu'arriverait -il si l'enfant mourrait??
    Un court roman passionnant, dans lequel on retrouve le personnage de Julie, cher à Eric PESSAN. Selon lui même, l'auteur a voulu monter dans ce récit à quel point l'on peut être touché par des drames qui se nouent très loin de notre quotidien, dont on entend parler à la télé ( attentat, disparition, faits divers,...) et ce n'est pas un hasard si le père de julie est très impliqué dans la défence des migrants. Dailleurs, l'idée de départ du roman lui a été inspirée par un fait divers réel, survenu au Japon. Il s'agit ici d'un récit fantastique, une histoire très originale, que l'on ne peut lâcher jusqu'au dénouement.
    "DANS LA FORET DE HOKKAIDO", de Eric PESSAN. dès 12 ans. l'école des loisirs.


  • par (Libraire)
    31 août 2017

    un thriller onirique

    Une jeune fille dort. Dans un rêve terrible, cauchemardesque, elle déambule en forêt. Elle est alors un petit garçon tout seul, perdu, abandonné... terrorisé.
    Comment expliquer ce rêve qui prend de plus en plus le pas sur la réalité d'une adolescente a priori banale?
    Voici un thriller qui ne vous lâche pas une fois commencé... Un gros coup de cœur ! ! Dès 14 ans.
    Murielle


  • par (Libraire)
    19 août 2017

    Les enfants perdus

    Depuis plusieurs romans publiés à L'école des loisirs (l'auteur a par ailleurs une production importante et variée), Eric Pessan nous a habitué à circonscrire ses intrigues dans le périmètre bien défini de la banlieue nantaise. Il fait se croiser les personnages attendant de les révéler et de s'attarder sur eux à l'occasion de l'écriture d'un roman. Ce sentiment de familiarité est ici battu en brèche d'abord parce que l'auteur choisit de situer une partie de son intrigue dans la mythique forêt d'Hokkaido mais aussi parce qu'il s'aventure de façon inattendue dans une forme d'imaginaire bien spécifique. L'histoire commence par le rêve de Julie, celui de l'abandon d'un enfant par ses parents dans la forêt japonaise. Mais ce rêve se reproduit ou plutôt se poursuit les nuits suivantes jusqu'à contaminer progressivement le quotidien de la jeune fille de plus en plus traumatisée. Eric Pessan réussit parfaitement à restituer l'expérience physique du rêve et entretient avec une efficacité remarquable le doute sur celle-ci en encrant le roman dans un réalisme prosaïque très contemporain (la crise des migrants est évoquée d'une façon étonnante). Ce mouvement fascinant entre le fantastique et la fantasy destabilise le lecteur qui n'est jamais conduit exactement là où il l'imaginait. Certainement une des plus grandes réussites de cet auteur, à l'image de cette couverture figurant une forêt dense de troncs comme morts, renversés par un jeu de cadrage : énigmatique et fascinante.